Le retrait-gonflement des sols argileux dans les arrondissements du Nord

Comment se manifeste-t’-il ?

Sous ce terme, on désigne des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Ce qu’on appelle aussi le risque « subsidence » touche surtout les régions d’assise argileuse. Ces sols se comportent comme une éponge en gonflant lorsqu’ils s’humidifient et en se tassant pendant une période sèche.

Le phénomène de retrait-gonflement se manifeste par des mouvements différentiels qui se concentrent à proximité des murs porteurs, tout particulièrement aux angles d’une construction. Il peut engendrer des dommages importants sur les bâtiments et même compromettre la solidité de l’ouvrage : fissures ou lézardes des murs et cloisons, affaissement du dallage, ruptures de canalisation enterrée.

Quels risques sur les arrondissements concernés :

Avesnes sur Helpe :
8% des communes reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle.
15 arrêtés entre 1990 et 2008.
1 commune avec un Plan de prévention des risques sécheresse prescrits.
10000€, c’est le coût moyen de réparation d’un sinistre pouvant varier de 1000€ à 70000€.

Cambrai :
13% des communes reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle.
31 arrêtés entre 1990 et 2001.
10000€, c’est le coût moyen de réparation d’un sinistre pouvant varier de 1000€ à 70000€.

Douai :
19% des communes reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle.
16 arrêtés entre 1991 et 2001.
10000€, c’est le coût moyen de réparation d’un sinistre pouvant varier de 1000 à 70000€.

Lille :
38% des communes reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle.
94 arrêtés entre 1990 et 2001.
11 plans de prévention des risques sécheresse prescrits.
10000€, c’est le coût moyen de réparation d’un sinistre pouvant varier de 1000 à 70000€.

Valenciennes :
12% des communes reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle.
11 arrêtés entre 1991 et 2003.
10000€, c’est le coût moyen de réparation d’un sinistre pouvant varier de 1000 à 70000€.

Les mesures constructives sont cohérentes avec les dispositions construction pour la réduction de vulnérabilité contre le séisme.

Recommandations pour les constructions nouvelles :
Adapter les fondations
Prévoir des fondations continues – armées et bétonnées à pleine fouille – d’une profondeur d’ancrage de 0,80 à 1,20 m, dans tous les cas en fonction de la sensibilité du sol.
Assurer l’homogénéité d’ancrage de ces fondations sur les terrains en pente (ancrage aval au moins aussi important que l’ancrage amont).
Eviter les sous-sols partiels.
Préférer les sous-sols complets, radiers ou planchers sur vide sanitaire plutôt que les dallages sur terre-plein.
Rigidifier la structure et désolidariser les bâtiments accolés
Prévoir des chaînages horizontaux (haut et bas) et verticaux (poteaux d’angle) pour les murs porteurs.
Prévoir des joints de rupture sur toute la hauteur entre les bâtiments accolés.

Recommandations pour les constructions existantes :
Eviter les variations localisées d’humidité
Eviter les infiltrations d’eaux pluviales à proximité des fondations.
Assurer l’étanchéité des canalisations enterrées.
Eviter les pompages à usages domestiques.
Envisager la mise en place d’un dispositif assurant l’étanchéité autour des fondations (trottoir périphérique anti-évaporation, géomenbrane,…).
En cas d’implantation d’une source de chaleur en sous-sol, préférer le positionnement de cette dernière le long des murs intérieurs.
Plantations d’arbres
Eviter de planter des arbres avides d’eau (saules pleureurs, peupliers…) à proximité ou prévoir la mise en place d’écrans anti-racines.
Procéder à un élagage régulier des plantations existantes.

Où s’informer :
Mairie de son domicile
Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Nord (Délégation Territoriale de l’arrondissement)
Internet :
www.prim.net
www.argiles.fr
www.qualiteconstruction.com
www.nord.equipement-agriculture.gouv.fr

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>