Quatre sources d’inconfort thermique

1) Le gradient vertical de température (air chaud au plafond) dû à la stratification thermique ou au mauvais réglage du plancher chauffant ou rafraîchissement : la variation de température ne doit pas dépasser 1° par mètre et 3° maxi entre le sol et le plafond.

2) L’asymétrie du rayonnement, dû aux parois froides ou chaudes (vitrage, mur extérieur mal isolé ou pont thermique, plafond et/ou plancher chauffant ou rafraîchissement, émetteur de chaleur rayonnant) :
- l’écart entre les parois et l’air ne doit pas excéder 8° (vitrages) et 5° (parois opaques) pour une température extérieure de 0°.
- La température du sol doit dépasser 17°.
- Celle des parois rayonnantes ne doit pas excéder 27° (plafond) et 24° (plancher).

3) Un courant d’air provoqué par l’écoulement naturel de l’air, la proximité de fenêtres ou de bouches de ventilation : selon la sensibilité des occupants, la vitesse de l’air ne doit pas dépasser 0,2 m/s ; par forte chaleur, on supporte beaucoup plus.

4) La climatisation, avec un fort taux de brassage et/ou un soufflage d’air trop frais : ne pas abaisser la température au-dessous de 26°, avec un écart de 8° maxi entre la température ressentie et l’extérieur.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>