Pourquoi isoler ?

Pour économiser l’énergie
Le prix des énergies domestiques est voué à une inexorable augmentation.
Depuis une trentaine d’années, la France établit des réglementation pour économiser l’énergie tout en maintenant un plus grand confort des occupants.
En réduisant les déperditions thermiques, l’isolation limite les consommations de chauffage et de climatisation qui représentent jusqu’à 60% des besoins en énergie d’un bâtiment.
L’isolation d’un logement est l’investissement le plus rentable pour diminuer à la fois la facture et la pollution.

Pour le confort, été comme hiver.
Les parois non isolées, les murs, les toits comme les fenêtres en « contact » avec l’air extérieur sont froides en hiver. De façon similaire, elles sont chaudes pendant la saison estivale. Il en résulte, dans les deux cas, une sensation d’inconfort.
Bien isoler limite les flux de chaleur au travers des parois et favorise en tous points de la maison le maintien d’une température de confort, en été comme en hiver.
En hiver, l’isolation supprime l’ »effet paroi froide ». Elle garde les parois plus chaudes, améliore la température ressentie et limite les condensations sur les parois.
En été, l’isolation fait barrière à la chaleur et au rayonnement solaire.

Pour protéger l’environnement
Isoler sa maison est une démarche écologique.
Les initiatives en matière énergétique dans le secteur de la construction, et l’isolation en particulier, sont une des façons les moins onéreuses pour réduire les émissions de dioxyde de carbone dans le neuf et dans l’existant.
L’isolation thermique permet, en réduisant la consommation de chauffage, de diminuer les émissions de polluants atmosphériques :
- Oxyde de soufre responsable des pluies acides,
- Oxyde d’azote source de pics d’ozone,
- Dioxyde de carbone, principal responsable de l’effet de serre.
L’isolation thermique est la solution durable contre la pollution atmosphérique.

La signature des accords de Kyoto a constitué une étape majeure dans la prise de conscience collective de la nécessité de préserver l’environnement.

Toutes les parois doivent être isolées (la toiture en particulier).
La toiture représente le plus fort niveau de déperdition de la maison. Une très forte résistance thermique des combles est donc primordiale.
Pour l’hiver, la lutte contre les déperditions doit se concentrer sur les parois opaques vitrées, les liaisons structurelles et la ventilation.
Pour l’été, l’isolation du toit est indispensable et les parois vitrées doivent être équipées de systèmes d’aération.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>