Le chauffage

Pour évacuer les produits de combustion, les chaudières peuvent être raccordées à un conduit de fumée. Elles peuvent aussi être étanches et raccordées à une « ventouse ». Ce dispositif prélève l’air nécessaire au fonctionnement à l’extérieur du logement et y évacue les produits de combustion. Cette technique permet de réduire de 4 à 5% la consommation de combustible.

Les chaudières, à ventouse ou non, peuvent être de type « standard » ou faire l’objet de technologies plus avancées :
- Les chaudières basse température permettent de réaliser des gains de consommation de l’ordre de 15 à 20% par rapport aux chaudières standard), produisent moins de polluants et émettent moins de gaz carbonique.

Le circulateur de la chaudière est une pompe qui fait circuler l’eau dans le circuit de chauffage.

Le point réglementaire en résumé
La production de chaleur : les chaudières à gaz ou à fioul.
Si vous installez ou remplacez une chaudière à gaz ou à fioul, la réglementation impose un rendement minimal. Ce rendement est fonction de la puissance de la chaudière installée.

A titre d’exemple, le rendement d’une chaudière de 23 kW (maison individuelle, production de chauffage et d’eau chaude sanitaire) doit être supérieur à 89%. Pour une chaudière de 100 kW (petit collectif), il doit dépasser 90%. Pour les autres puissances, consultez votre professionnel.
Quelque soit leur puissance, les chaudières basse température et les chaudières à condensation, étanches ou pas, respectent la réglementation.
Le circulateur de la chaudière doit être muni d’un dispositif d’arrêt.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>