Les menuiseries aluminium à rupture de pont thermique

L’application du marquage CE réglementaire pour toutes les fenêtres mises sur le marché à compter du 1er février 2010 ainsi que la publication du nouveau NF DTU 36.5 Mise en oeuvre des fenêtres et portes extérieures, entraînent notamment des modifications du schéma d’évaluation des menuiseries aluminium à rupture de pont thermique (RPT).

Les menuiseries aluminium à rupture de pont thermique (RPT) représentent aujourd’hui plus de 95% des menuiseries aluminium (source BatiEtude 2008). En effet, la rupture de pont thermique est rendue indispensable pour respecter les exigences d’isolation thermique de plus en plus sévères sur ces produits.

Un pont thermique correspond à un affaiblissement de l’isolation thermique. Il favorise la fuite des calories, la formation de condensation, et peut entraîner des désordres. Ce phénomène se rencontre le plus souvent aux jonctions des parois mais aussi dans les huisseries de baies métalliques. L’aluminium n’étant pas par nature un matériau isolant, il convient d’introduire dans les menuiseries un système de coupure thermique (barrettes isolantes en matériau de synthèse), qui s’avère indispensable notamment lorsque le vitrage utilisé est de nature très isolante (par exemple le vitrage isolant à gaz ou/et à couche peu émissive).


Il existe trois techniques principales pour réaliser la rupture de pont thermique :

- Les barrettes PA. Les barrettes polyamides 6-6, chargées avec 25% de fibre de verre, sont liaisonnées par sertissage mécanique avec les profilés aluminium intérieur et extérieur ;
- Les barrettes en PVC. Ces barrettes sont liaisonnés par sertissage mécanique avec les profilés aluminium intérieur et extérieur ;
- La résine polyuréthanne (PU). Cette résine est coulée dans un logement prévu à cet effet, et le dépontage de l’aluminium est réalisé par fraisage après polymérisation du polyuréthanne.

La qualité du matériau de coupure thermique, ainsi que la liaison mécanique entre les deux profilés aluminium extérieur et intérieur, est fondamentale pour assurer les performances nécessaires à la fenêtre, tant à l’état initial que durant toute la vie du produit.

Une situation transitoire
La mise en place du nouveau schéma d’évaluation des systèmes de menuiserie aluminium à rupture de pont thermique ne sera totalement effective qu’après une période transitoire durant laquelle :
- Les Avis Techniques en cours, ayant une validité maximale de trois ans, seront révisés au fur et à mesure de leur fin de validité et transformés en DTA ;
- Les attestations d’Homologations de gamme seront utilisables jusqu’au 31 décembre 2011, sous réserve que les titulaires n’en modifient pas le contenu et qu’ils engagent la reconduction pour chaque année. Dans le cas contraire, l’Homologation sera annulée.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>