Quatre techniques de construction bois

Bois massif

La plus ancienne technique de construction en bois est celle du bois massif empilé : rondins ou madriers. Comme son nom l’indique, cette technique consiste en l’utilisation de longs éléments de bois placés horizontalement et positionnés les uns au dessus des autres. Cette technique a longtemps été utilisée pour réaliser des chalets mais, à l’instar des réalisations américaines, la construction en bois massif empilé autorise depuis quelques années une architecture plus moderne. Cela permet de réaliser des maisons contemporaines en jouant sur les volumes, les surfaces vitrées ou les couleurs.

Dans la grande famille des constructions en bois massif, nous retiendrons les spécificités des fustes constituées de rondins simplement ébranchés et écorcés : certainement la plus authentique des constructions !

Contrairement au « bois massif empilé », les autres techniques de construction bois utilisent des éléments de bois verticaux.

Colombage

A partir du moyen âge, la technique du colombage a été largement utilisée en France. Elle utilise des éléments de bois verticaux ainsi que des traverses horizontales de fortes sections entre lesquels un remplissage est effectué en torchis, briques ou terre. Le colombage est toujours présent en construction neuve dans certaines régions telles que la Normandie, l’Alsace ou la Sologne.

Ossature bois

L’ossature bois est une évolution de la technique du colombage : la structure de la maison est également constituée d’un ensemble de montants et de traverses en bois mais de plus faibles sections. Peu espacés, ils forment un cadre sur lequel on vient fixer des panneaux à base de bois qui assurent à l’ensemble une exceptionnelle rigidité. Puis on dispose entre les montants et les traverses un isolant qui permet à cette technique d’offrir d’excellentes performances thermiques et acoustiques.

Le mur ainsi constitué reçoit ensuite un revêtement intérieur (plaque de plâtre, lambris, etc…) et un revêtement extérieur (bardage bois, panneaux, pierre, brique, enduit,…)

Poteaux-poutres

La technique « poteaux-poutres » utilise des bois de fortes sections espacés entre eux d’un à plusieurs mètres. Ces poteaux et ces poutres constituent la structure de la maison, ce qui permet de dégager de grands espaces pour installer de larges baies vitrées.

Beaucoup de maisons contemporaines marient ossature bois (pour ses avantages thermiques et acoustiques) et « poteaux-poutres » pour disposer de grands volumes et de larges ouvertures.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>