Ré-habiter

Plutôt que rénover, ré-habiter traduit mieux la démarche d’un projet global qui va analyser l’existant sous tous ses aspects avant de déterminer un projet d’ensemble, en adéquation avec les attentes et le budget des propriétaires.

Une ré-habilitation est bien plus qu’une rénovation. C’est un projet global qui passe par une réorganisation des volumes et une restructuration des énergies et l’isolation thermique. Confort et performances garantis !

Une petite maison qui avait déjà connu une première extension qui avait vieilli. Entre le bâti originel en pierre, avec des murs de plus de 50 cm d’épaisseur, de petites et rares ouvertures et l’impérieuses nécessité d’ajouter trois chambres pour loger confortablement toute la jeune famille, plus un garage pour la voiture, les travaux seront de belle ampleur. Le confort moderne et les coûts financiers ne s’accommodent plus d’un bâti à l’ancienne, en maçonnerie épaisse de pierre et de brique.

Pour s’insérer dans cet univers de contraintes dimensionnelles et techniques, une structure à ossature bois est la plus pertinente. Légère pour éviter les fondations, très isolante en faible épaisseur pour optimiser la surface habitable, sans contrainte de portée et de forme, elle a aussi le grand avantage d’être préfabriquée en atelier. Le temps de chantier est donc très rapide, et permet d’éviter ou de limiter les gènes d’une telle opération de construction.
Plutôt que de pasticher l’esthétique de bâti d’origine avec des crépis et des enduits, l’architecte a choisi d’affirmer la modernité de cette nouvelle habitation. Bardages de cèdre rouge et de zinc recouvrent les nouveaux volumes.

A l’intérieur, les fonctions ont été entièrement recomposées. Les anciennes pièces de vie sont réunies en un seul volume, avec une mezzanine demi-niveau qui vient enrichir l’espace avec la hauteur. Le garage se prolonge par une cuisine ouverte sur le jardin. A l’étage, deux chambres d’enfants sont posées sur le garage, tandis que la chambre parentale s’épanouit dans un bel espace avec salle de bains attenante.

La cohérence retrouvée dans l’organisation de la maison se double de nouvelles performances thermiques : isolation murale, menuiserie de qualité, chauffage, électricité, revêtements de sol et muraux.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>