Une conception économe et astucieuse

Construire avec le climat, nos ancêtres le faisaient, de façon empirique, pour se protéger du froid, de la chaleur, des intempéries. En conciliant techniques éprouvées et conceptions novatrices, les constructions d’aujourd’hui réduisent fortement leur impact sur l’environnement.

Une bonne conception pour une construction et un usage économes

Des principes de base
Un bâtiment bien implanté a déjà pris un bon départ pour réduire ses besoins énergétiques et ses impacts environnementaux.
Les bonnes pistes à suivre pour continuer ?
- Une isolation renforcée pour limiter les besoins de chauffage,
- Une inertie thermique du bâti suffisante et l’intégration de protections solaires pour diminuer les surchauffes,
- Une organisation de l’espace et des ouvertures conçue pour limiter les déperditions de chaleur et les surchauffes.
- L’intégration des énergies renouvelables et d’équipements économes pour limiter les émissions de GES et de polluants et économiser les énergies fossiles,
- L’utilisation de matériaux de construction renouvelables, recyclables ou recyclés,
- L’utilisation de matériaux sans émanations toxiques pour préserver la santé des habitants,
- L’intégration des économies d’eau dans la conception de la maison et le choix de ses équipements.

Des certificats et des labels pour vous guider

Certains constructeurs se sont engagés dans une démarche de certification fondée sur les principes de la « Haute Qualité Environnementale » : NF Maison individuelle démarche HQE.

Ces constructeurs s’engagent à respecter les principes de la démarche HQE, dont 4 sont incontournables :
- La relation du bâtiment avec son environnement immédiat,
- Un chantier à faibles nuisances,
- La gestion de l’eau,
- La gestion de l’énergie.

Individuel ou collectif ?

La maison individuelle reste le rêve et le choix de nombreux particuliers. C’est aussi un habitat consommateur d’espace et gourmand d’énergie.  D’autres solutions plus performantes sont à envisager : maisons mitoyennes, logements collectifs à accès individuels, petit collectif urbain… Dans certaines villes se créent des éco-quartiers dont les principes d’urbanisme concilient écologie, économie et préoccupations sociales.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>