Echappez au Pare-Vapeur

Un pare-vapeur est une feuille ou membrane qui selon sa perméance limite ou empêche le cheminement et la stagnation de vapeur d’eau dans les parois. Il est toujours disposé à l’intérieur, côté chauffé, entre l’isolant et le parement de finition.

Retour sur la condensation

La condensation est le contraire de l’évaporation : il y a condensation lorsque l’eau passe de l’état gazeux (vapeur d’eau) à l’état liquide. Or, dans l’air, il y a en permanence de la vapeur d’eau, en proportion variable : le taux d’humidité définit la quantité de vapeur d’eau dans l’air. Lorsque l’air est dit très sec, il y a très peu de vapeur d’eau dans l’air, et lorsque l’air est humide, il y en a plus. Lorsque l’air est dit saturé, le taux d’humidité est proche de 100%, cela signifie que l’air porte tout ce qu’il peut de vapeur d’eau.

Humidité et chauffage dans un bâtiment

Dans un logement chauffé en hiver, non seulement la température intérieure est plus élevée qu’à l’extérieur, mais les activités humaines génèrent de l’humidité : respiration des habitants, cuisson, vapeurs de la douche etc.

Lorsque l’air chaud et humide entre en contact avec une surface froide, il se refroidit localement, et la vapeur d’eau se condense : par exemple, sur les canalisations d’eau froide où on retrouve des gouttelettes. Ces zones froides sont mouillées en permanence en hiver, et créent le bonheur des champignons et autres moisissures.

Solutions : Isolation, ventilation… et pare-vapeur

Pour régler ce problème de condensation, il faut chauffer (pour augmenter la capacité en eau de l’air), isoler (pour augmenter la température des points froids) et ventiler (pour évacuer l’air humide) l’habitation.

Cette phrase résume bien comment régler le problème de la condensation dans le logement; mais pas dans les murs.

Pour empêcher condensation et stagnation d’eau dans les murs, il y a 2 moyens :

  • Réguler l’humidité de l’air chaud à l’intérieur de l’habitat
  • Bloquer le passage de la vapeur d’eau au niveau des murs avec… un pare-vapeur

Plus le climat est froid, et plus les différences de températures entre l’intérieur de la bâtisse et l’extérieur sont élevées, plus cela crée de fortes condensations qui nécessitent l’installation d’un pare-vapeur.

Pose d’un pare-vapeur d’une toiture chaude

Un écran pare-vapeur mal posé où posé à un mauvais endroit peut causer de graves dégâts. Son action peut être insuffisante ou même, dans certains cas, peut créer des désordres ou les aggraver.

Le pare-vapeur se pose toujours du côté chaud par rapport à l’isolant.

On sera attentif à ne pas emprisonner d’eau dans les couches situées entre l’écran pare-vapeur et la membrane d’étanchéité.

Le pare-vapeur sera continu. Les joints seront soignés. Le pare-vapeur ne sera pas percé (accident mécanique ou passage de canalisations).

Aux rives et raccords, l’étanchéité et le pare-vapeur sont reliés en emprisonnant complètement l’isolant.

Le mode de pose du pare-vapeur dépend :

-         Du mode de pose et de fixation de l’isolant et de l’étanchéité

Lorsque l’étanchéité est posée en indépendance totale ou fixée mécaniquement, le pare-vapeur peut être posé en indépendance totale. Il est toutefois préférable de le poser en semi-indépendante pour faciliter la mise en œuvre. Le pare-vapeur est ainsi maintenu en place pendant la phase de mise en œuvre et en attendant le lestage final.

Lorsque l’étanchéité et l’isolant sont collés, le pare-vapeur doit également être collé de façon à ce que l’ensemble puisse résister au vent.

-         Du support

Sur les supports en boisSur des panneaux, le pare-vapeur est collé (après pontage des joints), soudé ou cloué.
Sur des voliges, le pare-vapeur est cloué.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.