Qu’est que l’étanchéité à l’air ?

Depuis une dizaine d’années, l’étanchéité à l’air est montrée de plus en plus du doigt comme une principale source de pertes thermiques à éviter. Outre cet aspect énergétique, l’étanchéité à l’air joue également un rôle dans la pérennité d’une maison ainsi que son confort.

La perméabilité à l’air est définit par la capacité d’un matériau à laisser passer l’air, autrement dit dans une maison, à avoir des fuites d’air. On l’exprime en m3/(m².h) ou en vol/h. En effet, elle dépend de nombreux facteurs, dont notamment la qualité de la construction et peut avoir de nombreuses conséquences aussi bien au niveau de la ventilation, du chauffage, de l’isolation que du confort notamment.

Une maison très étanche à l’air peut en effet avoir des effets très néfastes, lorsque l’on est en ventilation naturelle. Le renouvellement d’air ne sera alors plus suffisant et outre les problèmes de condensation qui pourront apparaître, c’est bien une dégradation de la qualité de l’air intérieur qui aura lieu. En effet, les différents polluants (CO2, benzène, aldehydes, …) se retrouveront en quantité plus élevée, l’air ne sera plus sain. Il ne pas confondre pertes par « fuites d’air » qui doivent être empêchées et pertes par « renouvellement d’air » qui doivent être maîtrisées par exemple avec des VMC à débit variable.

Les pertes thermiques

Lorsque l’on pense à l’étanchéité à l’air, on pense en premier lieu aux pertes thermiques. En effet, l’air chaud va s’échapper (ou l’air froid va rentrer, selon la configuration et les endroits) et donc ce sera une partie du chauffage qui sera gaspiller. Ces pertes thermiques sont rarement quantifiables (sauf test d’infiltrométrie) mais sont généralement assez vite décelables (en rénovation) car ce sont les points où il y a aura apparition de moisissures notamment.

L’inconfort

La sensation de courant d’air froid, qui peut parfois être imputée à la VMC simple flux, est généralement liée à la mauvaise étanchéité à l’air, notamment au niveau des huisseries. En plus de cela, un mauvaise étanchéité à l’air va également perturber l’écoulement que devrait avoir l’air, surtout lorsque la ventilation est assurée par une VMC double flux, avec le risque d’avoir de l’air vicié transporté dans les pièces de vie au lieu d’être correctement évacué.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.