Bien dimensionner son isolation

L’épaisseur de l’isolant choisi va dépendre de la zone climatique, de la nature des parois et de la performance recherchée. Il faut trouver le bon compromis entre coûts et performance obtenue.
Sachant que les performances thermiques des différents isolants sont assez proches (coefficient de conductivité thermique), le choix devra prendre en compte d’autres critères, comme la facilité de mise en oeuvre, l’isolation acoustique, la régulation hygrométrique, la résistance au feu… Les centimètres d’isolant ajoutés au-delà  de 30 cm d’épaisseur, décroissent en efficacité et ne sont plus intéressants économiquement. En revanche, se contenter de satisfaire aux exigences de la réglementation thermique aujourd’hui est insuffisant et risque de tuer le gisement d’économies possibles. Visez dès maintenant plus haut en performance énergétique !

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>