Etanchéité et isolation sur chevrons

L’isolation sur chevrons à gagné en importance. Avec les nouveaux standards d’isolation thermique, on ne peut pratiquement plus en s’en passer.
Pour ce type de construction également, il est nécessaire de prévoir un écran d’étanchéité à l’air du côté chaud de l’isolant thermique et d’apporter un grand soin à sa réalisation. Cela comporte deux difficultés particulières. Premièrement, les lés d’étanchéité à l’air doivent être posés très tôt dans la construction. Soumis aux intempéries, ils sont aussi rudement mis à l’épreuve pendant la phase de construction. Un simple pare-vapeur ne pourrait résister à d’aussi dures conditions. Les lés doivent être solides et résistants aux conditions atmosphériques pendant suffisamment longtemps.
Deuxièmement, les bandes d’étanchéité du toit sont généralement posées au-dessus de la construction portante et doivent donc être raccordées sans fuites à l’écran d’étanchéité des façades.
Une bonne planification de la couche d’étanchéité à l’air devient dans ce cas indispensable. Une isolation sur chevrons implique de bien étudier la pose des lés d’étanchéité au niveau des raccords avec les chéneaux, avec les murs de faîte et éventuellement des lucarnes ou fenêtres de pignon.

Source : Ampack
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>