La maîtrise de l’énergie passe par la rénovation

Rénover un bâtiment existant permet d’améliorer ses performances en matière de consommation d’énergie. Une réglementation thermique encadre désormais les travaux d’amélioration.

La rénovation d’un bâtiment existant, immeuble ou maison individuelle,est soumise depuis novembre 2007 à une réglementation thermique qui fixe des performances énergétique minimales sur les produits et équipements mis en œuvre pour son amélioration. Cela concerne l’isolation, le chauffage et la climatisation, l’eau chaude sanitaire, la régulation, le ventilation et l’éclairage. Pour les rénovations très lourdes de bâtiment de plus de 1000m², achevés après 1948, la réglementation définit un objectif de performance globale pour le bâtiment rénové. Pour tous les autres cas de rénovation, la réglementation définit une performance minimale pour l’élément remplacé ou installé. L’objectif de consommation d’un bâtiment rénové est de 80 kWhep/m²/an.
Il existe par ailleurs un label « BBC (Bâtiment basse consommation) Rénovation 2009″. Pour l’obtenir, les logements rénovés doivent afficher une consommation d’énergie entre 64 et 120 kWhEP/m²/an.

Avant de débuter les travaux, il est nécessaire de faire effectuer par un professionnel un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou un audit énergétique complet. Ensuit, le chauffage représentant les deux tiers de la consommation d’énergie d’un logement, le premier objectif de la rénovation sera d’améliorer l’isolation ( toit, murs, plancher, ouvertures), puis l’efficacité du système de chauffage. Les nouveaux équipements (chaudière, PAC, etc.) devront avoir un rendement minimal, imposé par la réglementation thermique. Pour le cas du chauffage électrique, un dispositif électronique de régulation, avec 4 niveaux de fonctionnement, devra être installé. Il existe plusieurs aides financières incitant les particuliers ou les copropriétaires à entreprendre des travaux de rénovation: crédit d’impôt « développement durable », aides de l’Agence nationales de l’habitat, nouveau Prêt à taux zéro, dispositif locatif Scellier.

Acronymes

  • BBC : Bâtiment basse consommation. Un tel bâtiment doit atteindre un niveau de performance énergétique très élevé, préfigurant la moyenne des constructions futures, avec une consommation énergétique d’environ 50 kWhep/m²
  • DPE: Diagnostique de Performance Énergétique. Il permet d’estimer la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effets de serre du logement. Il est obligatoire lors de la vente ou la location du logement.
  • BEPOS: Bâtiment à énergie positive. Sa conception  est telle qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.
  • HQE: Haute Qualité Environnementale. Il s’agit d’une démarche volontaire de management de la qualité environnementale des opérations de construction ou de réhabilitation de bâtiment .
  • HPE: Haute Performance énergétique. Qualité attribuée à des projets de construction dont la consommation conventionnelle d’énergie est inférieure de 10% (HPE) et de 20% (THPE) à la valeur réglementaire exigée par la RT 2005
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.