Sol stratifié, pose par emboîtement

Depuis quelques années, lames de linoléum, parquet et revêtement stratifié s’installent sans colle, par emboîtement. L’argument mis en avant est la simplicité: c’est vrai si l’on prend des précautions, sinon la pose devient une corvée.

  • Le sol existant doit être plan, lisse et propre. L’emboîtement devient compliqué si les pièces déjà posées ne sont par parfaitement à plat. Ce stade de vérification est important car un vieux plancher est souvent déformé, de même lorsqu’un revêtement a été arraché.
  • Une sous-couche est indispensable. Un simple film polyéthylène suffit à désolidariser le nouveau revêtement et le sol, amortir les bruits, limiter les remontées d’humidité. Lors de l’emboîtement, ne pincez pas la sous-couche, sinon l’assemblage n’est pas parfait. Or ce système ne tolère pas le moindre décalage, la mise en place de la rangée suivante devient alors impossible.
  • Plus un profil d’emboîtement est complexe, mieux il résiste au vieillissement, mais plus il est difficile à poser. Sachant que les contraintes sur un plancher sont d’abord verticales, préférez, si possible, un profil simple. Pour certains d’entre eux, il ne faut pas hésiter à forcer. Dans tous les cas, vous devez « serrer » la pièce posée contre les précédentes au marteau (pour protéger les profils, intercalez une chute).
  • Au pied des murs ou autour des obstacles, respectez des joints de 8 à 10 mm en général. Ils sont nécessaires pour parer aux risques de déformation et assurer l’emboîtement. Car si la découpe est trop juste, vous ne pouvez plus rabatte la lame.
  • Il est possible d’opérer rangée par rangée. Éboutez les lames de la rangée à mettre en place , découpe d’extrémité comprise. Présentez-la rangée précédente, en respectant l’angle indiqué par le fabricant. Emboîtez le profil, rabattez la rangée puis serrez au marteau. Si cette dernière est longue, vous travaillez à deux ou utilisez des cales triangulaires glissées sous les lames, qui maintiennent l’angle de pose. Dès que vous le pouvez, posez en avançant, c’est-à-dire en marchant sur le nouveau revêtement de sol.
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.