Laines minérales plus saines

Dans les combles, sur les planchers, sur les murs ou au plafond, les laines minérales participent à l’isolation. Zoom sur une nouvelle génération de produits dont les qualités sont certifiées.

Les laines minérales affichent des performances thermiques et acoustiques parmi les meilleures du marché, doublées d’une mise en œuvre particulièrement aisée. Mais ce ne sont pas leur seuls atouts: le prix explique aussi l’intérêt pour ce matériau qui représente près de 70 % de l’ensemble des ventes d’isolants. La demande croissante de produits plus écologiques et les exigences toujours plus fortes en matière d’économie d’énergie ont poussé les industriel à mettre au point une nouvelle génération de laines minérales qui se veulent toutes plus respectueuses  de l’environnement.

Les améliorations

Les nouvelles laines intègrent dans leur composition plus de 50 % de matériaux recyclés: le verre est issu du recyclage de verre ménager ou pare-brise. Pour assurer la tenue mécanique, un liant est pulvérisé sur les fibres. Depuis 50 ans, celui-ci contenait un faible pourcentage de formaldéhyde ou de phénols. sources de pollution intérieure, ces composés organiques volatils (COV) ont pour défaut de s’évaporer à température ambiante. Aussi, ont-ils écorné la réputation des laines minérales. Après plusieurs années de recherches, des industriels ont mis au point une technologie de liant sans formaldéhyde, ou en quantité réduite au minimum. Chacun d’entre eux possède sa recette secrète et brevetée: Isover parle d’un liant associant composés organiques et végétaux à base de mélasse de canne à sucre, Ursa cite un liant à base aqueuse exempt de formaldéhyde tandis que Knauf Insulation évoque un composé à base d’amidon.
L’absence de COV permet d’améliorer la qualité de l’air: que ce soit dans l’environnement au moment de la fabrication ( Ursa précise que le seule de la vapeur d’eau est restituée) ou à l’intérieur des bâtiments où l’isolant est posé. à ce titre, les produits sont conformes aux normes en vigueur. Ils disposent de plusieurs certifications. Un classement M1, délivré par l’organisme finlandais RTS, atteste un niveau d’émission COV inférieur aux exigences réglementaires (0,05 mg/m²/h pour le formaldéhyde et 0,2 mg/m²/h pour les COV). Un certificat européen EUCEB, apposé sur toutes les laines minérales vendues en France garantie qu’elles ne sont pas cancérigènes. Au moment de votre achat, exigez ces garanties. Ces laines sont recyclables en théorie, car il n’existe pas à ce jour de filière de récupération. Du coup, le traitement du produit en fin de vie se fait souvent en décharge ou par enfouissement. En revanche, les déchets de production d’usine peuvent retourner dans le cycle.

Des couleurs spécifiques

Pour se distinguer des anciens produits, les laines ont adopté des teintes plus naturelles, conséquence de la composition du nouveau liant. Ecose Technology propose désormais des gammes brunes, Pure One retrouve la couleur la couleur originelle de ces fibres: un blanc pur. Les produits utilisant la technologie G3 d’Isover affichent une teinte jaune, la couleur de leur liant après cuisson.

Des performances certifiées

  • Leurs performances sont reconnues par l’Association pour la certification des matériaux isolants qui fait réévaluer les produits par un organisme indépendant; La certification Acermi garantit la véracité des résultats annoncés. Elle n’a rien à voir avec le marquage CE attestant de la conformité avec la réglementation européenne.
  • La conductivité thermique * affiche des coefficients( lambda) parmi les plus faibles du marché, entre 40 et 32 mW/m.k selon la référence du produit. Isover annonce 30 mW/mK avec  Multimax 30 qui permettrait de gagner jusqu’à 25 % de performance, à épaisseur égale, par rapport aux laines classiques. Knauf Insulation avais annoncé un produit équivalent pour la fin d’année dernière. Ursa préfère étendre sa gamme de produit et propose des isolants avec pare-vapeur et un lambda de 35mW/m.K pour les combles ainsi que plusieurs références pour la maison à ossature bois.
  • Les isolants protègent du bruit , de la pluie et du trafic routier. Les laines sont aussi classées selon les Euroclasses en A1 pour la laine nue ou revêtue de voile de verre, soit comme des produits non combustibles.
  • Enfin, ces laines sont imputrescibles et n’attirent ni les insectes, ni les rongeurs.

*capacité des matériaux à transmettre la chaleur entre les deux faces. Le coefficient de conductivité thermique se mesure en watts par mètre d’épaisseur et par degré Celsius ou Kelvin (W/m °C ou W/m.K).

Une pose plus agréable

Si la mise en œuvre reste identique à celle des laines minérales traditionnelles, le nouveau liant a des répercussions sur le confort des laines, notamment sur leur douceur. Les fibres sont aussi moins volatiles, ce qui génère moins de poussières et donc de risques d’en inhaler.
Depuis leur apparition dans le commerce courant 2009, les références se sont étendues et peuvent satisfaire le marché du neuf comme de la rénovation, pour isoler les combles perdus et aménagés, les murs et les cloisons. Certaines s’adaptent plus spécifiquement à la maison ossature bois.
Pour les poses verticales, plusieurs gammes de panneaux rigides ou semi-rigides existent dans les différents épaisseurs. Le conditionnement en rouleau sera plus adapté aux mises en œuvre horizontales. Pour les combles perdus, l’isolation s’effectue par soufflage du produit.

Les recommandations pour la pose

Les experts du classement européen des substances dangereuses ont estimé que le classement « irritant pour la peau » n’est pas justifié car l’irritation est mécanique et non chimique ( côté abrasif des fibres). Elle est superficielle et réversible ( elle disparaît après un simple rinçage à l’eau) et ne provoque pas de réaction inflammatoire ni de réaction allergique. Pour prévenir tout risque de démangeaison, les précautions d’emploi sont clairement mentionnées sous forme de pictogrammes sur les emballages.

à la découpe: mieux vaut utiliser des couteaux que des scies.

Porter des vêtements amples à manches fermées ainsi qu’un masque dans les endroits confinés. Il est indispensable de s’équiper d’un masque et de lunettes de protection en cas de travail au-dessus  de la tête et de dégagement de fortes poussières, notamment dans les espaces non aérés.

Après un contact prolongé, se rincer à l’eau froide avant de se laver

Ventiler si possible le lieu de pose.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.