Bien aborder la nouvelle réglementation parasismique en construction bois

Depuis le 1er mai 2011, un nouveau zonage sismique est en vigueur. Les règles de l’Eurocode  8 s’applique peu à peu. Qu’en est-il en construction bois ? Voici les grandes lignes à retenir.

Une construction en bois se comporte dans l’ensemble assez bien en cas de séisme. Néanmoins, de nouvelles exigences sont à intégrer sur une partie substantielle du territoire. En effet, la carte des zones à risque couvre désormais 60 % de la France métropolitaine. Les zones classées 3 et 4, où les impositions concernent également les maisons individuelles, représentent environ 15 % du territoire. La réglementation parasismique ne cherche pas à sauver des bâtiments, mais des vies humaines, en évitant que des éléments constructifs ne tombent sur des personnes lors d’un tremblement de terre. Le renforcement des structures vise donc à assurer la bonne tenue de l’édifice dans son ensemble.

CHARPENTES, OSSATURE, PLANCHERS

Les charpentes ne pourront ainsi se satisfaire d’un simple assemblage mécanique des pièces, notamment par embrèvement. Un ancrage à l’aide d’un boulon de maintien, orienté dans sens contraire de la panne, assurera la stabilité de l’ouvrage. Concernant les planchers bois, les entretoises seront obligatoires, pour soutenir les panneaux sut toutes sur toutes leur périphérie. Ils devront être vissés à intervalle régulier. S’ils sont reliés à une maçonnerie, les planchers bois seront ancrés, afin de transmettre les efforts de traction et de cisaillement. Concernant l’ossature bois, l’ancrage est obligatoire pour les panneaux de contreventement sur la structure porteuse.

CALCULS

Les règles constructives qui seront applicables dans les prochaines années proviennent pour partie de l’Eurocode 5 sur les structures bois et pour partie de l’Eurocode 8 sur le risque sismique. Ces documents sont destinés aux bureaux d’étude, pas aux entreprises artisanales. Votre organisation professionnelle travaille avec les Pouvoirs publics à des outils simplifiés qui permettent d’effectuer en entreprise les calculs simples, sans transiter systématiquement par un prestataire extérieur.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>